Catégorie : Environnement (page 1 of 3)

Clôture de la 5ème édition du Camp d’été FESMAR 2018

Salut chères lectrices et chers lesteurs,

Le dimanche 19 août 2018, la FESMAR a procédé à la clôture de la 5ème édition du camp d’été. Comme ceci a été annoncé, le camp a accueilli cette année, du 23 juillet au 17 août, 100 jeunes garçons et filles venant de différentes écoles de la commune de Dame-Marie. Ces quatre semaines passées ensemble ont aidé ces enfants à passer d’agréables vacances au milieu de nouveaux amis tout en acquérant de nouvelles connaissances.

Les enfants plus âgés et qui participent depuis deux ans ou plus au camp ont formé le groupe du camp scientifique où ils ont pu découvrir et comprendre certains phénomènes naturels, entreprendre certaines activités en lien avec l’agriculture et la protection de l’environnement pour ne citer que ces aspects de leur apprentissage. Les plus jeunes  ont de leur côté été l’objet d’un encadrement particulier qui leur a permis de renforcer leur connaissance sur les questions liées à l’hygiène corporelle, la vie en société, l’histoire du pays, l’environnement, les arts plastiques et les travaux manuels.

La FESMAR vous invite à visionner cette vidéo https://youtu.be/LVBZWW_XMg8 dans laquelle les enfants vous communiquent leur joie.

La Directrice du Camp d’Été FESMAR, Ninette Piou, remercie toutes celles et tous ceux qui ont rendu cette 5ème édition du camp d’été possible. Ils sont des bénis de Dieu.

À très bientôt.

Photo souvenir.- Les enfants et leurs animateurs

La 5ème édition du camp d’été FESMAR 2018 est lancée

Comme annoncé en juin denier, la 5ème édition du camp d’été FESMAR 2018 a été inaugurée à Dame-Marie le lundi 23 juillet en cours, pour prendre fin le 17 août prochain. En cette occasion, le curé de la paroisse de Dame-Marie était présent pour rendre grâce à Dieu, bénir les responsables, les animateurs et tous les enfants qui  participent à cette édition du camp d’été. Quatre années après le lancement de cette initiative par sa directrice, Ninette Piou, à laquelle avait pris part une quarantaine d’enfants, le camp accueille cette année cent (100) jeunes enfants et adolescents de la commune de Dame-Marie.  C’était l’objectif fixé et atteint par la directrice du camp  qui a travaillé durant ces quatre derniers mois avec ses collaborateurs, à la planification dans tous ses aspects, de cette cinquième édition.

Cette année, à coté des sujets réguliers à aborder avec les enfants durant les quatre semaines du camp, le thème central sera axé autour de la protection de l’environnement et la promotion de l’agriculture familiale. De plus, avec les participants des trois dernières années, le volet scientifique initié il y a deux ans et dirigé par Jean Eugène Piou, sera repris cette année. Donc les enfants seront par moments divisés en deux groupes, ceux du camp régulier et ceux du camp scientifique.

L’équipe de la FESMAR partage avec vous les premières photos de la 5ème édition du camp d’été 2018.

Le Père Jean Antoine, curé de la paroisse, présidant la cérémonie religieuse précédant l’ouverture du camp et une photo souvenir.

La moniliose du cacao: danger. Préparons-nous pour protéger le cacao.

À l’occasion de la 11ième édition de la fête du cacao, des différentes conférences prononcées, celle de l’agronome Ricardo de la Catholic Releif Services (CRS) sur la moniliose du cacao a été très instructive.

La moniliose du cacao, une maladie causée par le champignon Moniliophthora roreri est fatale pour les plantations de cacao. Les pertes pouvant être causées par son apparition dans un verger sont catastrophiques, détruisant plus de 80 % de la plantation. Présente au niveau de la Jamaïque et pouvant être transportée même par le vent, les plantations de cacao d’Haïti épargnées jusqu’à présent ne le seront pas pour toujours. L’agronome Ricardo a informé que la république Dominicaine commence déjà à se préparer pour faire face à la catastrophe annoncée. Du coté des autorités haïtiennes, le danger semble être tout simplement ignoré.

La FESMAR fera de son mieux pour sensibiliser les responsables du Ministère de l’Agriculture afin que les mesures appropriées soient prises pour prévenir la disparition de cette culture essentielle pour les habitants du département de la Grande-Anse et de ceux du Nord.

L’agronome Ricardo au cours de sa présentation.

Les préparatifs pour la 11ème édition de la fête du cacao sont en cours

En dépit du contexte de quasi marasme économique auquel le pays fait face, la FESMAR ne veut point rompre avec ce qui est devenu maintenant une tradition, l’organisation de la fête du cacao dans la Grande-Anse Ouest. C’est en effet depuis 2007 que la fondation organise la fête du cacao avec les coopératives et organisations partenaires: CAUD, COPCOD, ICLI, AGPM, Fanm TRAFKAD.

L’édition de cette année, sera organisée autour du thème:

L’ENVIRONNEMENT ET LES JEUNES, TRÉSORS DE LA GRANDE-ANSE

Les problèmes auxquels les jeunes font face sont de plus en plus sérieux et leur avenir incertain. Au cours de la onzième édition de la fête du cacao, un temps sera accordé pour discuter de la situation des jeunes dans les communes du département et envisager des pistes de solution aux problèmes auxquels ils font face afin de permettre à ceux qui le désir, de retourner à l’agriculture dans des conditions plus favorables que celles qu’ont connu leur parents.

Pour marquer l’importance des jeunes dans le devenir de la région, sans minimiser l’accompagnement nécessaire des ainés, le sujet suivant est retenu pour la onzième édition :

Transmettons à nos jeunes des savoirs pour un meilleur futur!

Votre présence et supports sont attendus pour faire de cette 11ème édition un succès.

À très bientôt.

 

Fin du cycle de formation des agentes en santé animale

Le 28 décembre écoulé a marqué la fin du cycle de formation des vingt (20) agentes en santé animale venant de quatre (4) communes de la Grande-Anse à savoir: Moron, Chambellan, Dame-Marie et Les Irois. C’est dans le cadre du projet Post Matthew, initialement financé à travers l’Association des Paysans de Vallue (APV), que FESMAR a lancé en mars dernier, cette initiative au profit des membres féminins de ses partenaires travaillant dans les communes précitées à savoir AGPM à Moron, COPCOD à Chambellan, CAUD et Fanm TRAFKAD à Dame-Marie et enfin ICLI à Les Irois.

Comme il est dit plus haut, le financement initial a été obtenu à travers l’APV mais, en cours de réalisation et compte tenu de certaines contraintes, la FESMAR a du renoncer au reste du financement de l’APV qui avait permis de réaliser deux (2) des trois (3) sessions de formation prévues. Un accord  ponctuel, signé en novembre dernier avec Développement & Paix, Canada, a  aidé à boucler le cycle de formation animé par des cadres du SHAD.

Les vingt (20) participantes sont maintenant armées pour mieux desservir leur communauté tout en ayant un nouveau métier leur permettant de se procurer des revenus.

Merci à l’APV et à D&P.

Les femmes formées en santé animale, accompagnées de l’animateur, avec leur certificat

Participation de la FESMAR à la JMT 2017 avec le RANAPROTS

Le 27 septembre de chaque année ramène la célébration de la Journée Mondiale du Tourisme (JMT). Cette journée instituée par l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT) depuis l’année 1980 est célébrée à travers le monde.

Cette année, comme d’ailleurs depuis maintenant quatre ans, le RENAPROTS (Réseau National des Promoteurs du Tourisme Solidaire) a, en cette occasion, réalisé le mercredi 27 septembre le premier Colloque du Tourisme rural en Haïti. Cette activité a été organisée à l’auditorium de l’université Quisqueya à Port-au-Prince.

La FESMAR en tant que membre du RENAPROTS y a contribué en présentant le concept des routes à thème dans le secteur du tourisme. Le conférencier, Fernney Piou en a profité pour informer le public sur le projet de la route du cacao qui sera établie dans le département de la Grande-Anse. En lien avec le projet de la route du cacao, un musée du cacao, sur lequel travaille Nadieda Beauchamp, étudiante finissante à l’IHERA/ISERSS, sera établi dans la commune de Dame-Marie berceau du cacao en Haïti.

Premier panel des intervenants à la JMT 2017

Ouverture de la 4ème édition du camp d’été de la FESMAR à Dame-Marie

Photo du groupe d’enfants participant au camp d’été 2017, avec les moniteurs et le représentant de la FESMAR.

4ème édition du Camp d’été FESMAR 2017.

Le lundi 24 juillet dernier, le représentant de la FESMAR Monsieur Fernney Piou a, en l’absence de la directrice du Camp d’Été, Madame Ninette Piou, ouvert la quatrième édition de cette importante initiative au profit des enfants de la commune de Dame-Marie.

Cette initiative est lancée en juillet 2014 avec un groupe de 25 enfants.  Aujourd’hui, l’effectif a atteint le nombre de 75 enfants âgés de 6 à 14 ans et sont divisés en trois groupes en fonction de leur tranche d’âge. Le programme pour cette année comporte des activités de savoir vivre, d’hygiène, de culture haïtienne, de connaissance avec l’agriculture, les pratiques et savoirs populaires, des visites de lieux de la ville, etc.

Avec les enfants plus âgés, ceux du troisième groupe, des activités basées principalement sur les ressources naturelles et l’environnement seront réalisées. Les notions relatives aux évènements naturels seront abordées également avec les plus jeunes.

La fin des activités du camp est programmée pour le vendredi 18 août et la cérémonie de clôture officielle, le dimanche 20 août 2017.

10ème édition de la fête du cacao (Dame-Marie)

Dame-Marie

28 – 30 avril 2017

Le vendredi 28 avril, Dame-Marie reprend le flambeau et fait vibrer jeunes et moins jeunes à l’occasion du concours de musique qui s’est déroulé durant tout la semaine d’itinérance de la fête dans les communes avoisinantes.

Le samedi 29 avril, comme prévu, l’exposition muséale sur le patrimoine de la région, ouverte à Chambellan, transportée à Anse-d’Hainault est installée à Dame-Marie pour être appréciée par la population. À coté de cette exposition, la foire agro-artisanale mettant en valeur les produits à base de cacao est également ouverte. Les premières heures de cette journée ont été réservées à la visite de ces expositions.

En début d’après-midi, c’est le rendez-vous pour suivre les présentations des différentes délégations venant des communes de Chambellan, de Anse-d’Hainault, de Les Irois et de Dame-Marie. Dans la série d’interventions, la première à avoir été faite est celle relative à l’organisation de la 10ème édition par les comités communaux. Les problèmes rencontrés par ces derniers ont été identifiés, ce qui permettra une meilleure prise en compte à l’occasion des éditions à venir.

Ce volet épuisé, les problèmes auxquels fait face le secteur agricole de la région ont été abordés. Ce sont les mêmes demandes qui reviennent car, le Ministère de l’Agriculture brille toujours par son absence et les planteurs sont laissés à eux-mêmes et trouvent seuls les solutions aux problèmes rencontrés que se soit la lutte contre les pestes, les pertes post récoltes ou la disponibilité de semences dans les périodes post catastrophes. Après le passage du cyclone Matthew, la réalité que confrontent les agriculteurs a été abordée. La destruction des plantations et vergers de cacao a entrainé des problèmes non seulement au niveau de l’économie, de la société et de l’environnement mais aussi au niveau de la santé de la population qui a vu ses habitudes alimentaires modifier du jour au lendemain. Selon certains planteurs, la consommation quotidienne de riz nuit à leur santé.

La principale denrée de la région, le cacao, n’est plus disponible. Pour la fabrication du chocolat peyi, les ateliers de transformation achètent la matière qui leur est nécessaire de spéculateurs locaux qui à leur tour font venir le cacao de la région Nord du pays. Pour les planteurs de la région ouest de la Grande-Anse, il est urgent qu’un appui leur soit apporté afin de débarrasser les champs des arbres renversés par Matthew et qui entravent la mise en valeur des terres.

Pour clore cet après-midi de débats et d’échanges, une présentation sur la valorisation du patrimoine de la région par le tourisme a été faite par une étudiante finissante de l’ISERSS, Nadieda Beauchamp. Le tourisme pourra, aux cotés de l’agriculture, être source se revenus pour les populations locales et la route du cacao qui sera développée dans la région permettra d’atteindre cet objectif.

En début de soirée, place aux groupes culturels, parmi lesquels le groupe Treseruban, pour créer l’ambiance festive tant attendue par toutes les catégories d’âge et plus spécialement les jeunes.

Le dimanche 30 avril, jour de clôture des activités de la 10ème édition de la fête du cacao. Cette expérience vécue à travers les cinq (5) communes de la Grande-Anse Ouest a marqué les esprits et les représentants des différents comités communaux ont souhaité voir le format de cette édition maintenu pour les prochaines.

Dans la seconde et dernière partie de la clôture de l’événement, les jeunes artistes de Dame-Marie ont offert un spectacle culturel très animé et qui a beaucoup plu au public. Par ailleurs, les étudiants de l’ISERSS ont travaillé des chorégraphies et des piécettes, durant deux jours avec de jeunes écoliers de la ville qui à leur tour ont gratifié l’assistance d’un beau spectacle.

Sur le coup de 14 heures, le coordonnateur de la FESMAR, Fernney Piou, a procédé à la clôture officielle de la 10ème édition de la fête du cacao tout en donnant aux participants et participantes, rendez-vous l’année prochaine.

Les jeunes artistes sont présents

Fanm TRAFKAD aussi.

et la population en grand nombre.

10ème édition de la fête du cacao (Anse d’Hainault)

Anse-d’Hainault

La participation de la commune de Anse-d’Hainault à la 10ème édition de la fête du cacao est une première. L’organisation Lakay Prodiksyon s’est défoncée pour faire de cet évènement une réussite. Dans un laps de temps très court, Lakay Prodiksyon a mobilisé tant les autorités locales que les jeunes pour participer à la fête du cacao dans la commune.

Les activités de la fête du cacao à Anse-d’Hainault se sont déroulées sur trois sites différents à savoir : Le Club Hozana, la Place de l’église et le lycée de l’Anse d’Hainault. C’est au local de Club Hozana que les principales activités entourant la fête du cacao se sont tenues. À coté des jeunes écoliers qui ont présenté des piécettes et déclamé des textes qu’ils ont produits dans le cadre de la fête, l’artiste Marcorel, connu au niveau national, a présenté quelques-unes de ses chansons phares en plus d’une plus récente écrite spécialement à l’occasion de la 10ème édition de la fête du cacao. Dans ce même local de célébration de la fête du cacao, une jolie exposition suivie de dégustation des produits à base de cacao a été réalisée.

Le lycée de Anse-d’Hainault a accueilli l’exposition muséale réalisée à l’occasion de la 10ème édition de la fête du cacao. Cette exposition est restée sur place durant deux jours et a pu être visitée tant par les écoliers que par la communauté anselaise.

La place publique faisant face à l’église paroissiale, a été mise à profit pour faire de la 10ème édition de la fête du cacao une réussite. En effet, l’exposition de la 9ème édition de la fête du cacao de 2016 a été montée sur la dite place. Des écoliers et la population ont admiré les tableaux tout en recevant les explications des étudiants en Patrimoine et Tourisme de l’Institut Supérieur de Recherches en Sciences Sociales (ISERSS) de l’Université d’État d’Haïti (UEH).

Des jeunes regardant l’exposition sur le cacao

L’assistance aux présentations de la fête du cacao

10ème édition de la fête du cacao (Les Irois)

Les Irois 

26 – 27 avril 2017

La ville de Les Irois a été l’hôte de la fête du cacao pour la journée du 27 avril. La mobilisation de la ville était visible pour assurer le succès de cette première.L’organisation en charge de la réalisation de la fête s’est investie à fond pour faire de cette journée une grande réussite.

Du collège, siège des activités, un défilé composé des membres des organisations paysannes de la commune, de jeunes et des invités à la fête a pris la direction du jardin communautaire de ICLI, en longeant la rue principale de la ville. Tout au long du parcours, la population a montré son intérêt pour l’activité en s’arrêtant pour encourager les marcheurs ou en y prenant part.

Arrivé sur le site du jardin communautaire de ICLI, c’était une grande satisfaction pour les personnes présentes de voir l’effort déployé par ICLI pour l’établissement d’une belle pépinière de cacao et le jardin communautaire de culture maraichère, en particulier le chou.

De retour sur le site des activités, le programme s’est poursuivi par les présentations d’usage, en particulier l’origine de la fête du cacao, initiative prise par la FESMAR depuis l’année 2007. Différents secteurs de la ville ont partagé avec l’assistance les difficultés auxquelles ils font face depuis le passage du cyclone Matthew sur la région. L’absence criante des instances de l’État, en particulier le Ministère de l’Agriculture, a été soulignée. À Les Irois également, il a été porté à l’attention du public la nécessité de mettre en valeur les patrimoines de la région pour contribuer à la création de richesse. Le tourisme est un secteur à envisager dans l’immédiat.

Après les échanges, les jeunes de Les Irois ont assuré la partie culturelle de la fête. Cette partie une fois complétée, rendez-vous était donné sur le terrain de football de la ville pour assister au match mettant en face deux équipes féminines de la ville. Le match qui s’est terminé sur un score de 4 buts partout après le temps règlementaire n’a pas pu être départagé avec les tirs au but en raison d’un problème de cécité passager dont a été victime la gardienne de buts d’une des équipes.

Le défilé à Les Irois

Visite à la pépinière de ICLI

Older posts

© 2018 FESmar

Theme by Anders NorenUp ↑