À l’occasion de la 11ième édition de la fête du cacao, des différentes conférences prononcées, celle de l’agronome Ricardo de la Catholic Releif Services (CRS) sur la moniliose du cacao a été très instructive.

La moniliose du cacao, une maladie causée par le champignon Moniliophthora roreri est fatale pour les plantations de cacao. Les pertes pouvant être causées par son apparition dans un verger sont catastrophiques, détruisant plus de 80 % de la plantation. Présente au niveau de la Jamaïque et pouvant être transportée même par le vent, les plantations de cacao d’Haïti épargnées jusqu’à présent ne le seront pas pour toujours. L’agronome Ricardo a informé que la république Dominicaine commence déjà à se préparer pour faire face à la catastrophe annoncée. Du coté des autorités haïtiennes, le danger semble être tout simplement ignoré.

La FESMAR fera de son mieux pour sensibiliser les responsables du Ministère de l’Agriculture afin que les mesures appropriées soient prises pour prévenir la disparition de cette culture essentielle pour les habitants du département de la Grande-Anse et de ceux du Nord.

L’agronome Ricardo au cours de sa présentation.