Dame-Marie, première région cacaoyère d’Haïti, sa dynamique jeunesse et les planteurs de cacao, cette « denrée des dieux », ont lancé, dans l’après-midi du 12 avril, la sixième édition de la Fête du Cacao.

Après une fine pluie qui a duré une quinzaine de minutes, partant du siège de la FESMAR, sis au Bélair, la rue principale de Dame-Marie, le GASC (Groupe d’Action Socio-Culturelle) a ouvert le défilé, suivi de diverses délégations d’écoles. Après avoir parcouru les rues de la ville conformément au circuit prévu, le défilé dont l’éclat a été rehaussé par de gais uniformes de jours de fête, est revenu à son point de départ, sous les applaudissements des riverains.
Quelques minutes après l’arrivée au siège de la FESMAR, dans l’espace en plein air réservé aux interventions, M. Fernney Piou, membre du conseil d’administration, ouvre officiellement la fête en prononçant un message de circonstance. Utilisant des termes à la fois simples et justes, il a fait ressortir l’importance de la culture du cacao pour les planteurs (meilleurs revenus), pour le département (protection de l’environnement) et pour le pays (rentrée des devises).
Les jeunes ont été invités à assurer la relève en faisant la promotion du patrimoine agricole grand’anselais dans lequel le cacao occupe une place prépondérante. M. Fernney Piou, termine son propos en souhaitant, à tous et à toutes, une fructueuse participation.